Forum RPG
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Severus Rogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Severus Rogue   Dim 8 Juil - 22:24

Juillet dorait déjà de ses chauds rayons le parc de Poudlard, où fleurissaient quelques pavots, le soleil faisait pénétrer sa lumière à travers les hautes vitres du château, éclairant les couloirs.
Et pourtant, l’humeur des personnes qui marchaient à l’intérieur de ces couloirs n’avait rien de la douceur de l’été et tenait plutôt du vent frigorifique de l’hiver. L’une de ces personnes, Minerva McGonagall, assise dans le bureau directoriale, avait posé ses lunettes et se frottait l’arête du nez, les yeux fermés.
Elle avait pris immédiatement la tête de Poudlard après la mort de Dumbeldore. Non pas que sa mort ne l’attristât pas –combien de fois, en regardant le portait, devait-elle user tout son sang-froid pour ne pas verser une larme, combien de fois, lorsqu’elle était seule, lorsqu’elle dormait, ne soupirait-elle pas « Albus... » ? -, mais l’école, ainsi que l’Ordre, avait besoin, très vite, d’un chef. Et c’était elle qu’Albus aurait désignée, elle le savait, ils en avaient déjà parlé, tout deux, avant sa mort.
Bien que les cours soient terminés depuis plusieurs jours, elle était restée au château. Elle y avait fait loger tous les membres de l’Ordre du Phénix ainsi que les professeurs volontaires ; Voldemort et ses Mangemorts viendraient bientôt, elle le sentait. L’attaque de fin juin n’avait été qu’un échantillon de ce dont le Seigneur des Ténèbres était capable.
Plusieurs fois, elle avait essayé de contacter Potter et ses amis...mais en vain. Elle aurait pourtant apprécié l’avoir au château, afin de tenter de savoir où il était ce soir de juin où Dumbeldore avait trouvé la mort. Et, surtout, pour éviter que son impulsivité ne lui fasse commettre une bêtise...
Soudain, la porte s’ouvrit sans qu’on y ait frappé. Remus Lupin entra dans la pièce, essoufflé et le visage pourpre. Il avait parcouru la moitié du château en courant.
Minerva savait Remus plein de douceur, et à le voir ainsi entrer en grand fracas, elle comprit immédiatement qu’il se passait quelque chose...
Tremblant légèrement, le loup-garou dit précipitamment :


« -Professeur... Ils arrivent ! »

En effet, Sirius, sous sa forme animale, avait vu arriver des silhouettes interlopes non loin de Pré-Au-Lard... Minerva poussa un léger soupir : les défenses magiques d’Albus diminuaient jour après jour depuis sa mort et elle craignait qu’elles ne soient plus assez efficaces pour retenir les Mangemorts.
Raide comme la justice, elle dit, gravement, à son ancien élève :


« -Que l’on prenne les positions prévues. Que Shacklebolt aille au QG des Aurors, les prévenir de l’attaque des Mangemorts. »

Remus fronça légèrement les sourcils. L’Ordre n’avait jamais demandé l’aide des aurors, mais sa délicatesse naturelle le fit taire. Minerva comprit toutefois le sujet de sa préoccupation et, d’une voix légèrement fatiguée :

« -L’heure est grave, Remus...nous aurons besoin d’aide. »

Il hocha la tête avec un triste sourire, puis sortit, prenant déjà sa baguette en main.

En effet, les Mangemorts arrivaient. Par les sentiers battus, les routes secondaires ou transplanant directement autour du domaine de Poudlard, la masse noire arrivaient. Devant la grille principale, un Mangemort s’avança. Sous son masque, attribut des serviteurs du Lord, il était impossible de reconnaître Severus Rogue. De sa cape, il sortit une clé étrange qu’il inséra dans la serrure du portail. Il tourna la clé et ouvrit la grille. Comme prévu, la serrure n’avait pas été changée depuis son départ d’il y a quelques jours.
Près de lui, un Mangemort un peu plus petit, quelques cheveux blonds, presque blancs, qui dépassaient. Dragon Malefoy. Rapidement, les Mangemorts envahirent le parc. Comme l’avait craint le professeur McGonagall, la protection magique n’avait pas résisté aux sortilèges du Lord Noir qui se trouvait non loin de là, caché dans l’ombre.

Severus, un groupe de Mangemort derrière lui, s’avançait à grandes enjambées vers le Château, alors que d’autres serviteurs du Seigneur des Ténèbres allaient vers la Cabane d’Hagrid, d’autre encore volaient avec leur balai pour atterrir dans les tours.
Il entra dans le Hall d’Entrée. Rapidement, les mangemorts se dispersèrent, par petits groupes. Tout était organisé, chaque Mangemort puissant dirigeant une trentaine d’autres, et chaque groupe ayant une mission bien particulière.
Il entendit derrière lui comme un éclat de verre puis un écoulement d’eau. Il se retourna et vit Drago, baguette levée, ainsi que le sablier de Gryffondor détruit. Sa voix sèche claqua dans l’air comme un fouet :


« -Nous avons mieux à faire, Drago. Suivez-moi. »

Il grimpa le Grand Escalier. Dehors, comme à l’intérieur, on pouvait déjà entendre des bruits de duels. Rogue se retrouva nez à nez avec Remus, qui descendait. En le voyant, il enleva son masque et dit à Malefoy :

« -Montez, Drago. »

Celui-ci obéit. Severus s’avança, un rictus mauvais aux lèvres, vers le loup-garou qui pâlissait à vu d’œil.

« -Si tu savais comme j’ai rêvé de ce moment, Lupin...enfin te tenir dans ma main.
-Severus... Je ne peux pas croire que tu nous aies trahi...
-Trahi ? Mais j’ai toujours été fidèle à mon vrai Maître, Remus... »

Il lança le premier sort. Le duel était de taille, tout deux étant de puissants magiciens. Ils ne faisaient pas attention aux escaliers qui bougeaient, aux fantômes qui passaient, ni aux autres duellistes.
Mais Rogue, utilisant des sorts de magie noire, finit par se retrouver avec la baguette de Remus en main, celui-ci couché à terre, le visage crispé de douleurs.
Une voix féminine résonna près d’eux et Nymphadora Thonks accouru vers l’homme qu’elle aimait.


« -C’en est presque...touchant... », dit Severus d’un ton traînant.

Puis, d’un seul sort, il l’expédia contre le mur. Lupin profita de cette occasion pour tenter de se jeter contre Rogue, mais celui-ci lui lança un Doloris avant qu’il n’ait pu faire un pas.

« -Tout doux l’animal...Mais, ne t’en fais pas...tu seras bien calmé... »

Ses traits se déformèrent un instant sous la joie sadique et sous la lumière verte qui éclaira un instant son visage, alors que le hurlement de Thonks fit trembler les vitres.


Cependant, Drago montait les étages. Par les hautes fenêtres, il avait pu voir Hagrid s’effondrer sous l’assaut d’une quinzaine de mangemorts. Sa carrure de demi géant n’avait pas été suffisante, cette fois-ci...
Il entendit un pas martial derrière lui et eut un sourire mesquin. Il croyait avoir reconnu le pas de Severus, et supposait donc qu’il avait réglé son compte au lycan...
Mais lorsqu’il se retourna, sans son masque –il faisait une chaleur étouffante dans ce Château ! -, le professeur McGonagall s’exclama :


« -Malefoy ! »

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Severus Rogue   Dim 8 Juil - 22:24

Il leva sa baguette vers son ancien professeur, qu’il avait toujours détesté. Mais il se heurta à son regard sévère et au sort que déjà celle-ci lançait pour le désarmer.
Mais le petit Malefoy avait beaucoup appris en quelques jours, avec Rogue et il para le sort. Elle le considérait froidement, ne semblait pas le prendre au sérieux. Mais il n’allait pas achopper comme quelques jours auparavant. Il devait remonter dans l’estime du Maître.
Il l’attaque avec hargne. Mais, un entraînement de quelques jours, même de magie noire, ne suffisait pas à pallier à la longue expérience de Minerva. Elle pris rapidement le dessus sur le jeune garçon.
Alors qu’elle s’apprêtait, non pas à l’achever, mais à le mettre hors d’état de nuire, elle lu un étrange sentiment dans les yeux gris. Un sentiment qu’elle n’y avait jamais vu. De la peur.
Elle baissa sa baguette. Ses narines frissonnaient et on sentait qu’une partie de son être s’opposait tout entier à ce qu’elle était en train de faire. Elle tourna légèrement la tête et les mots sortirent de sa bouche, presque arrachés :


« -Fuyez, Malefoy. »

Le jeune homme ne demanda pas son reste et, vaincu, la tête basse, son teint pâle devenu pourpre de honte, partit en courant.


La nuit finit par tomber et le combat n’était toujours pas fini. Du Lac Noir jusqu’à la tour d’astronomie, on pouvait voir fuser des éclairs de couleur, trop souvent de couleur verte, des cris de douleurs, de victoire.
Ce n’était pas n’importe quelle nuit. Voldemort n’avait rien laissé au hasard. C’était la nuit de pleine lune. Or, le Seigneur des Ténèbres avaient parmi ses rangs quelques loups-garous, dont le terrible Greyback.
Ceux-ci, une fois transformés, prirent d’assaut les opposants trop résistants. C’est ainsi que mourut Filius Flitwick, qui, malgré sa petite taille, tenait tête aux mangemorts : projeté contre un mur par la gueule puissante d’une loup garous, puis le corps déchirés et dévorés.
Slughorn, quant à lui, avait très vite fuit, n’emportant avec lui que quelques fioles aux liquides étranges, sans doute de natures peu recommandables, car aucune vignette n’indiquait leur nom.
Ce fut en tout cas la première pleine lune depuis des années qui ne vit pas se métamorphoser Remus Lupin...


Avant que le jour ne se lève, un mangemort monta jusqu’à la tour d’astronomie et se pencha par la fenêtre. Il prononça une étrange incantation et, quelques secondes plus tard, la Marque des Ténèbres flottait sur Poudlard, pour la deuxième fois en quelques jours.
C’était le signal. Le signal que tout était fini. Que Voldemort avait gagné.

Peu après, le Lord Noir entra dans le domaine de Poudlard. La mort et l’odeur de sang planaient dans l’air. Une ambiance qu’Il appréciait et respirait à fond à travers les fentes qui lui servaient de narines.
Juste derrière Lui, une petite silhouette grasse, au crâne légèrement dégarni, avançait, légèrement courbée.
Voldemort s’arrêta et regarda autour de Lui de ses pupilles rouges. Sa respiration était légèrement sifflante. Il appréciait, Il appréciait même beaucoup le spectacle qui s’offrait à Lui.
Il repris sa marche, alors que tous les Mangemorts des environs s’agenouillaient.
Le spectacle à l’intérieur du Château était tout aussi morbide, tout aussi réjouissant pour Son âme noire. Deux Mangemorts, l’un aux cheveux noirs et gras, l’autre, un peu plus petit, aux cheveux blonds, descendirent les escaliers et s’avancèrent vers Lui. Tout deux s’inclinèrent, après que le premier ait jeté un regard méprisant à la silhouette pathétique, à la main d’argent, qui se traînait derrière le Seigneur des Ténèbres.
Celui-ci, de sa voix sifflante, s’adressa aux mangemorts aux cheveux noirs :


« -Je t’écoute, Severus... »

Rogue prit la parole, sans cet air arrogant et fier qu’on lui connaissait :

« -Beaucoup de tués parmi le camp adverse, Maître. Lupin, Flitwick, Arthur Weasley, Hagrid et d’autres. Black s’est échappé mais est gravement blessé…”

Il avait prononcé ces derniers mots avec une certaine colère contenue. Lorsqu’il avait descendu les escaliers, il boitait légèrement et ses vêtements, à sa jambe droite, était déchiré et laissaient voir une profonde morsure de chien.
Le puissant mage noir reprit la parole. Il demanda ce qui était advenu de McGonagall, ainsi que de Potter et ses amis.


« -Minerva s’est enfuie, Maître... » Il eut un rictus. « Quant à Potter...il ne s’est même pas montré... »

Tom Jedusor ne répondit pas et passa entre les deux Mangemorts sans plus leur accorder un regard. Ces deux-ci Le suivirent pourtant.
Lorsqu’Il arriva aux escaliers, Il tendit sa main trop blanche et ils se déplacèrent pour se positionner selon la volonté. Celui qui avait réussi à se jouer de la mort monta les marches, semblant connaître le Château comme s’Il ne l’avait jamais quitté.
Sur une des marches, Il trouva, étendu, Lupin, sans vie ainsi que Thonks, tassée dans un coin, qui pleurait à chaudes larmes et semblait avoir perdue la raison. Son visage changeait sans cesse : elle n’était plus maîtresse d’elle-même.
Le Lord se retourna et fixa Drago de son regard rougeâtre. Il lâcha :


« -Tue-la. »

L’interpellé sortit sa baguette et pointa Nymphadora. Il sentit sur sa nuque les regards appuyés de soin Maître et de son mentor. D’un ton placide :

« -Avada kedavra. »

La métamorphage s’éclaira d’une lumière verte, puis s’éteignit. C’était le premier meurtre de Drago, et, quoiqu’il ne l’eût avoué sous la torture même, sa main tremblait.

Le spectacle qui traversait les pupilles rouges aurait soulevé plus d’un estomac sensible.
Dans une salle de classe aux meubles fracassés, Greyback était venu finir le travail qu’il avait commencé sur Bill Weasley et, toujours sous son apparence de loup, lapait à présent avec délectation le sang qui s’écoulait de la gorge lacérée du jeune homme aux cheveux flamboyant.
Partout, ce n’était que des cadavres. Et ceux qui n’étaient pas morts avaient fui. Mais ils étaient rares.


La petite troupe sombre était montée jusqu’au bureau directorial. Voldemort jeta un regard circulaire, frissonnant légèrement d’un plaisir sadique. Son regard tomba sur un tableau où était représenté un vieil homme, portant une longue barbe blanche. Derrière ses lunettes en demi-lune, il fixait le Lord avec un regard indescriptible, entre un certain pétillement et de la mélancolie.
Le tableau prit la parole :


« -Ainsi, tu y es arrivé, Tom...
-Ne m’appelle pas Tom, vieillard ! » répondit l’interpellé, d’un ton sifflant et vibrant.
Mais il reprit, plein d’orgueil :
« -En effet, j’y suis arrivé. Ton Château n’était pas aussi imprenable que tu le prétendais, n’est-ce pas ? »

Malgré sa fierté prédominante et sa puissance magique extraordinaire, il semblait que le Seigneur des Ténèbres voulait, quelque part, faire ses preuves devant le regard de l’ancien directeur de Poudlard. Celui-ci, ne perdant ni son sang-froid ni une certaine légèreté dans sa voix :

« -Ho, je n’ai pas l’intention de t’appeler par l’un de tes surnoms... Après tout, si tout le monde se mettait à changer de nom, on n’en sortirait plus, n’est-ce pas ? Quant au Château... il ne suffit pas de posséder les pierres pour en être véritablement le maître, tu sais... »

Tom Jedusor émit un sifflement de colère et il pointa sa baguette vers le tableau. Celui-ci sourit et eut un léger rire.

« -Je suis déjà mort, tu sais, Tom... »

Dumbeldore, ou du moins sa représentation, se tourna vers Rogue, en ajoutant, toujours avec humour :

« -Severus s’en est déjà occupé avec brio, n’est-ce pas ? »

Celui-ci pinça légèrement les lèvres et garda le silence. S’il ne possédait pas un tel contrôle de lui-même, nul doute que le Maître des Potions eût préféré tourner la tête, peut-être même la baisser.
L’autre maître, celui des Ténèbres, fit un geste sec de la baguette. Le tableau prit feu, sous les yeux horrifiés des autres reproductions des directeurs passés.
Albus aurait pu changer de cadre –nul doute qu’il ne manquait pas de tableaux de lui à travers l’Angleterre – mais resta, se contentant de regarder Voldemort d’un regard pétillant.

Ce dernier semblait légèrement troublé par cette discussion et se retourna vivement vers le bureau. McGonagall –qui, malgré son réalisme, n’avait sans doute pas prévu un dénouement aussi noir – avait laissé quelques parchemins remplis de son écriture. Il les fit aussi brûler.
Ceci fait, Il s’installa, avec des gestes souples et théâtraux, derrière le bureau, s’asseyant dans le fauteuil en osier de celui qui avait été autrefois son ennemi le plus coriace et dont Il venait de détruire le tableau. Son visage, qu’on ne pouvait plus vraiment qualifier d’humain, affichait une expression qu’on aurait pu prendre pour de la satisfaction, mais teintée d’une sorte de folie.
Il jeta à ses mangemorts un regard que tous comprirent. Le Maître voulait –non, exigeait, car le Maître exige toujours – demeurer seul.

Avant de sortir, tout en s’inclinant, Peter dit :


« -Bravo, Maître... Votre règne commence... »

Les narines de Voldemort frissonnèrent. D’une voix aux accents effrayant, son orgueil qui gonflait de minutes en minutes le poussant à parler de lui à la troisième personne, comme les plus puissants dirigeants :

« -Non, Peter...Le règne du Seigneur des Ténèbre a déjà commencé... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Severus Rogue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Severus rogue, Le mangemort....
» Présentation de severus.rogue (alias rogue ^^)
» HP et le pouvoir de l'Enamorento ou Severus Rogue amoureux
» Severus Rogue (validé)
» Devant les Bureaux de Severus Rogue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: Hors Jeu :: Les Défis :: Morsmordre a un an !-
Sauter vers: