Forum RPG
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Mer 31 Oct - 2:40

La nuit était d’une bizarrerie sans nom. Le ciel était incroyablement sombre alors que la lune était pleine, mais ce n’était pas une lune comme les autres, c’était la lune rousse, la lune des assassins.
La jeune Andie tremblait de peur à l’idée que cette appellation si commune, cette légende dont elle entendait parler depuis qu’elle était enfant ne soit vraie.
Vêtue d’un long manteau à capuche qui lui couvrait le visage, elle rasait les murs pour éviter qu’on ne la voie ou pour éviter de croiser quelqu’un. Elle ne savait pas trop elle-même si elle avait envie de solitude ou d’aide.
Elle ne cherchait pas le moins du monde à cacher ses origines et brandissait sa baguette magique devant elle, au cas où elle ferait encore une mauvaise rencontre. Elle savait bien qu’en ces temps troublés, elle était relativement tranquille dans cette rue du quartier neutre de Londres, mais n’ayant pas la moindre possibilité, physique ou morale d’oublier le dernier sorcier qu’elle avait croisé, elle préférait être prudente.
Cette pensée lui arracha un rire hystérique
* Prudente, c’est bien le moment d’y penser ! Bien sûr, c’est facile de jouer la prudence des heures trop tard, quand le mal est fait…*
Prise de vertiges et de tremblements, elle s’arrêta un instant, s’assit sur le rebord du trottoir et, incapable de tenir plus longtemps, se mit à pleurer à chaudes larmes. C’était un soulagement, mais qui n’allait pas sans douleur.
Elle entendit des bruits de pas qui s’approchaient d’elle mais ne se redressa pas. Sa baguette était toujours bien serrée dans son petit poing d’adolescente mais elle avait pris sa décision : peu importe qui venait vers elle, elle voulait qu’on l’aide, qu’on la guide, elle commençait à perdre tous ses repères.

- Aidez-moi, je vous en supplie !
Ses sanglots redoublèrent quand elle entendit le son étranglé de sa voix et elle leva ses yeux humides vers la personne qui se tenait devant elle, oubliant presque qu’ainsi, elle allait révéler son visage atrocement marqué, couvert de bubons purulents dont les couleurs suivaient toutes les déclinaisons de l’arc-en-ciel et qui avaient même tendance à exploser parfois, si elle se fiait aux tâches graisseuses et répugnantes qui couvraient son chemisier autrefois blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Jeu 1 Nov - 13:39

Quelle n'avait pas été sa joie d'apprendre que ses amis de Belfast venaient passer le week end à Londres. Ils ne les avait vus que l'été dernier, et cet été, comme tous ceux depuis qu'il était entré à Poudlard, était passé trop rapidement. Il avait litéralement sauté au plafond quand il avait reçu le hibou annonçant leur venue.

Il était allé les chercher à l'aeroport. Bien que la majeure partie de la "petite bande" fut composée de sorciers, deux d'entre eux étaient Moldus. Cela n'avait pas été sans poser de problèmes tout au long des années, mais les jeunes sorciers avaient reussi à juste paraitre bizarres aux yeux de leurs amis.

L'après midi avait filé à toute vitesse, occupée entre shopping et discussions à batons rompus sur les nouvelles des uns et des autres. Padraïc fut rassuré de voir que malgré une nouvelle montée des violences intercommunautaires tout le monde semblait se porter au mieux. Pas de blessé ni de morts dans les derniers attentats.

Le repas dans un Pub irlandais du centre de Londres leur permit de reprendre des forces. En effet ils n'avaient pas lésiné sur les pintes de bières et leurs démarches devenaient de moins en moins assurées à mesure que leurs sourires devenaient de plus en plus radieux.
C'est durant le repas que Sean, un sorcier d'une vingtaine d'années, leur demanda leur aide. Pendant qu'il était à Poudlard, il avait eu des déboires avec un fantome. Ce dernier demeurait dans un vieux manoir désafecté situé dans les quartiers neutres. Depuis des années Sean cherchait le moyen de se venger du fantome. Ses recherches sur des sortilèges n'avaient que peu abouti. Mais il semblait avoir une idée. Bras dessus, bras dessous, ils partirent en direction du manoir.

Sean s'immobilisa devant une vieille grille rouillée. Sean fit circuler une bouteille de wiskhy irlandais. Ils en prirent tous une bonne gorgée, pour se donner du courage.


Nous y sommes. Vu que je ne pouvais pas atteindre directement ce vieux hibou, j'ai fait quelques recherches sur lui. Avant de mourir c'était un vieux Lord britannique qui n'a pas beaucoup brillé ni en politique, ni durant sa carrière militaire. Et il s'en rendait compte. Par contre il était très fier de sa demeure, de son architecture, de la décoration, du mobilier. Et c'est par rapport à ça que nous allons frapper. Pendant que Gordon et Padraïc monteront la garde, les autres, avec moi, nous allons tout chambouller. Changer les meubles de pieces, la couleur des rideaux et des tapisseries, mettre un peu de bazar. Le vieux hibou va devenir fou. Et comme il ne peut pas intervenir physiquement, il ne pourra pas "ranger".

Le plan était simple. Le but étant seulement de se venger, les amis convinrent qu'ils préviendraient le Ministère une semaine après qu'un cambriolage avait eu lieu, afin que le fantôme puisse retrouver son "chez lui". Pour plus de sureté, l'équipe devant entrer dans la manoir revetit des cagoules. Hors de question que le fantôme puisse les dénoncer.
Padraïc et Gordon attendirent donc dehors, visage découvert.

C'est au bout d'une petite heure d'attente que surgit la jeune fille. Padraïc la connaissait bien. Andie était l'ex petite amie de Sean. A son arrivée, elle fit un raffût de tous les diables. Elle hurlait qu'elle voulait voir Sean, qu'elle savait très bien ce qui se passait dans les murs du manoir, qu'elle allait informer les aurors si Sean ne quittait pas sa nouvelle copine et ne revenait pas avec elle.
Padraïc essaya de la raisonner, tentant de la faire parler afin qu'elle sorte de son état de crise. Mais Gordon n'eut pas sa patience. Un leger "crac" se fit entendre. Gordon avait usé d'un sortilège informulé qui avait atteint la jeune fille au visage. Des sortes de furoncles commencèrent à apparaitre. Elle poussa un cri de douleur et s'enfuit en courant.

Padraïc et Gordon restèrent ainsi un moment, sans parler. Padraïc enfin rompit le silence.


Il faut la retrouver. Outre le fait qu'elle va nous balancer, il faut la soigner. Elle va attirer tous les Moldus du coin avec ca sur la figure.

Sean opina de la tête. Visiblement honteux de ne pas s'être maitrisé un peu plus. Padraïc partit alors en courant dans la direction qu'avait empruntée la jeune fille. Au bout de quelques minutes il l'avait reperée. Il régla son pas sur celui d'Andie, vérifiant qu'ils était seuls. Puis il accélera et vint à sa rencontre. De prime abord, elle ne semblait pas le reconnaitre.

Aidez moi je vous en supplie.

Padraïc s'approcha et ne put que constater les dégats. Qu'allait'il pouvoir faire? L'amener à Ste Mangouste, c'était évident. Mais dans ce cas, elle allait les dénoncer. Soudain un sourire se dessina sur son visage. Il sortit sa baguette.

Andie, c'est moi, Padraïc. Viens n'aie pas peur. Ce n'est pas ce que tu crois.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Dim 4 Nov - 19:01

Padraïc McBeamish : 10 points

Quand elle leva la tête, elle ne put, dans un premier temps identifier celui qui était venu à sa rescousse, tout était flou. Les larmes, les jets de pus lui brouillaient la visions. Elle s’essuya les yeux d’un revers de la manche, ne prêtant aucune attention aux nouvelles tâches qu’elle faisait sur son chemisier, quelle importance à présent ?

Mais elle se releva d’un bond en reconnaissant Padraïc et pointa sa baguette dans sa direction. Elle était affaiblie et vulnérable, certes, mais pas stupide. Il faisait partie de la bande des quatre idiots qui l’avait mise dans cet état, elle n’allait sûrement pas croire qu’il l’avait suivie pour son bien. En plus, elle avait entendu dire qu’il était retourné à Poudlard et faisait l’apprentissage de la magie noire.

Et bien, elle aussi savait se défendre par la magie et elle comptait le lui prouver s’il faisait un pas de plus dans sa direction.


Ce n’est pas ce que je crois ? Bien entendu ! Tu as abandonné tes chers copains pour voler à ma rescousse tel un preux chevalier en armure ? Ca commence à bien faire maintenant, ton cher ami m’a déjà prise pour une gourde, ne t’imagine pas que tu vas pouvoir entrer dans le jeu.

Même s’il n’était pas directement responsable de son état de ce soir, il était là et tant pis pour lui, il allait prendre !

Tu n’es là que pour me faire taire, pour être sûr que je ne dise rien du sale coup que vous êtes en train de perpétrer là bas. Pas de chance pour toi, j’aurais pu me taire, il y a encore quelques minutes, mais cette fois, vous êtes allés trop loin. Tu n’as jamais vu ce qu’une furie était capable de faire et ton crétin d’ami pensait que j’étais dangereuse parce qu’il m’avait laissée tomber, tu peux y retourner et lui dire que ce n’était rien par rapport à ce dont je suis capable à présent.

Son regard étincelait de fureur. Qu’il ait osé la suivre alors qu’il n’avait rien fait sur le moment pour la défendre et empêcher qu’on lui lance ce sort affreux la poussait à le mettre dans le même lot que les autres : des idiots puérils qui en étaient encore à faire des farces de gamins attardés, se moquant bien de ceux qu’ils blessaient sur leur route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Mer 7 Nov - 18:25

L'étendu des dégats semblait considérable. Gordon n'y était pas allé par le dos de la cuillère. Elle qui, d'habitude était si séduisante pour le coup elle se retrouvait vraiment hideuse. Elle avait à peu prés le même aspect qu'un Inferi dans un film de Moldus.
La petite était en pétard. Elle semblait hystérique déjà en arrivant au manoir, mais maintenant qu'elle ne ressembalit plus à rien. Pourtant, il fallait qu'elle lui fasse à minima confiance. Il fallait à tout prix qu'elle se calme.

Il avisa à quelques mètres d'eux un petit parc. C'était plutôt une sorte de jardin d'enfants avec quelques jeux au milieu et des bancs pour que les parents puissent surveiller leurs rejettons. Le parc était bordé d'une murette. Padraïc s'assit dessus.
Lentement il mit sa main gauche dans sa poche et en sortit un paquet de cigarette. Il en sortit une et l'alluma. La fumée lui penetra violement dans la gorge. Mais il aimait ce gout amer. Il tendit le paquet devant lui en direction d'Andie.

Il répondit d'un ton désabusé


Un preux chevalier en armure. C'est drôle que tu dises ça. Tout le monde me le dis. Et encore toi, tu as sorti la version la moins désagrable à entendre. Le coté naïf voir débile des Poufsouffles surement. Tu as raison. Après tout, ce ne sont pas mes histoires. C'est avec Sean et Gordon que tu devrais t'expliquer. J'étais venu sur un coup de tête, voir si je pouvais t'amener à l'hopital, ou du moins ne pas te laisser seule en ces temps difficiles. Mais tu es une grande fille maintenant

Le ton était moins désabusé et un peu plus affirmé, sans toutefois être agressif. Padraïc regarda Andie dans les yeux, puis se leva. Il jetta sa cigarette par terre et l'écrasa du pied. Il commenca à faire quelques pas prenant son temps. Il tourna lentement la tête, en direction d'Andie.

Au revoir, jeune fille. Vraiment désolé de n'avoir pu t'aider. Bonne chance à toi.

Padraïc fit encore quelques pas. Andie dans son dos. Sa baguette était à nouveau au bout de sa main le long de sa cuisse. Elle ne pouvait le voir, mais il souriait.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Mer 7 Nov - 21:40

Padraïc McBeamish : 20 points

Son explosion de colère lui avait presque fait du bien. Elle était toujours affreuse et désespérée, mais au moins, elle avait pu déverser un peu du fiel qui lui laissait un goût amer dans la gorge.

Elle se calma donc assez rapidement, jetant un vague coup d’œil à Padraïc, bien consciente au fond qu’il était le seul de la bande qu’elle aurait pu épargner. Elle recula tout de même avec méfiance en le voyant tâtonner l’une des ses poches, mais l’objet qui en émergea était tout sauf magique : des cigarettes… Elle accepta l’offre muette mais sans répondre, sans le remercier, elle était encore un peu honteuse de son éclat et surtout terriblement consciente de l’allure qu’elle avait. Elle lui vola presque le briquet et se détourna au moment d’allumer la cigarette pour éviter que la lueur du feu n’illumine trop cruellement un visage qu’elle gardait dans l’ombre. Sa voix était beaucoup plus douce, presque un murmure quand elle lui répondit :


Je sais bien que tu n’y es pour rien, désolée de t’avoir pratiquement traité de blaireau, ce n’était pas le but, mais tu comprendras…

Allait-il comprendre, en réalité ? Ses copains avaient mal interprété sa première visite, qu’est-ce qui lui faisait croire qu’il serait plus à même de saisir pour quelles raisons il était précisément celui qui essuyait ses foudres ?

Elle le vit s’éloigner, comme elle le lui avait demandé plus tôt, crié, pour être plus exacte et la proposition de l’hôpital, de compagnie, tournait dans sa tête inlassablement. Et s’il était sérieux ? S’il pensait vraiment l’aider ? Pouvait-elle se permettre de faire la fière de toute façon ? Elle était seule, défigurée, loin de tout endroit connu. Elle hésitait beaucoup à accorder ne serait-ce qu’une once de confiance à quelqu’un qui, sans être responsable de tous ses malheurs, était tout de même terriblement proche des coupables. Elle se contenta donc de murmurer, sans bien savoir si elle voulait ou non qu’il l’entende.


Attends…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Jeu 15 Nov - 1:59

Padraïc avait fait quelques pas suplémentaires. Il était étonné qu'elle ne réagisse pas. Peut être s'était'il trompé. Pourtant, il aurait juré que...

Attends.

C'était presque un murmure. Mais Padraïc était en attente d'un signal de la part de la jeune fille. C'est donc sans difficulté qu'il l'entendit. Il marqua une pause. Il continuait à sourire. Finalement, il allait peut être reussir à sauver la situation sans avoir à recourir à des moyens extrèmes. Et puis, au fond, pourquoi ne l'accompagnerait'il pas vraiment à l'hopital. Elle le méritait. C'était là toute l'ambivalence de la situation. Elle méritait son sort autant qu'elle méritait qu'on l'aide.
Il effaça ce sourire qui pouvait être mal interprété par la jeune fille. Puis lentement se retourna. Il regarda encore une fois Andie. Elle faisait de son mieux afin de cacher son visage. Entre sa capuche et ses cheveux elle y arrivait pas mal. Mais ces éruptions de pus...

Lentement, il se rapprocha d'elle. Il tenta un timide sourire. D'un geste de la main, il désigna les vétements souillés d'Andie.


Tu permets que je t'enleve tout ça?

Sans attendre de réponse claire, il lança un Tergeo. Immédiatement les traces de pus et de larmes disparurent des habits et du visage de la jeune fille.
Padraïc se raprocha encore d'elle. Il lui présenta son bras afin qu'elle puisse y glisser le sien.


Laisse moi t'escorter jusqu'à Sainte Mangouste. Au moins tu ne seras pas seule et nous pourrons parler en route.

Curieusement, il se sentait bien avec elle. Nombre de souvenirs lui revenaient en mémoire. Dans la plupart, elle était en couple avec Sean. A l'époque tout le monde s'accordait pour dire qu'ils allaient bien ensemble. Il faut croire que cet avis n'était pas partagé par au moins un des intéressés. Dans d'autres, il la revoyait lors des quelques moments qu'ils avaient passé ensemble, à l'école ou même ici, à Londres.

Une fois qu'ils t'auront soignée, ca te dirait de manger quelque chose? J'ai vu en arrivant à Londres qu'un nouveau restaurant sud américain venait d'ouvrir. Ca nous requinquera après les émotions de la soirée et ca lui donnera un tour plus agréable que ce que nous avons connu jusqu'alors.

Il lui sourit frachement en la regardant dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Jeu 15 Nov - 2:50

Padraïc Mc Beamish : 30 points

Elle ne savait toujours pas ce qu’elle attendait exactement, qu’il rappelle ses copains pour qu’elle puisse se venger sur eux, ou qu’il aille simplement les rejoindre en l’oubliant ici, prouvant ainsi qu’il ne valait pas mieux que sa bande de dégénérés.

Quand il se retourna vers elle, elle scruta attentivement son visage, gardant le sien caché dans l’ombre, pour éviter un nouveau regard de dégoût. Même s’il tentait de le cacher, elle voyait bien qu’il l’observait, ce qu’elle ne savait pas, en revanche, c’était s’il admirait le travail de son cher copain ou s’il la plaignait un peu, rien qu’un peu…

Il lança un simple sortilège pour la nettoyer. Evidemment, cela n’arrangeait pas grand chose à sa situation générale et elle ne put retenir une remarque amère.


- Merci beaucoup, l’état de mon chemisier me traumatisait plus que tout le reste.

Elle soupira en s’entendant elle-même, regrettant ce mouvement d’humeur, mais il était trop tard pour revenir en arrière et elle en avait assez de s’excuser auprès de lui. Après tout, même s’il était là, il n’avait rien fait pour la défendre sur le moment. Au contraire, il semblait carrément penser qu’elle n’avait pas volé l’horreur qu’on lui avait fait subir. Elle l’écouta renouveler sa proposition et ce n’est qu’en entendant les mots prononcés par une autre voix que la sienne qu’elle dut se rendre à l’évidence et la formuler.

- Je ne veux pas aller à Sainte-Mangouste, et d’ailleurs, tu ne le veux pas plus que moi. Si on me demande ce qu’il m’est arrivé, je ne compte pas mentir, je vais même aller plus loin et dénoncer tes chers copains ! Elle avait insisté de façon désagréable sur l’adjectif. Ca peut remonter jusqu’au ministère…

Elle ne le classait pas tout à fait dans la même catégorie que les trois autres et ne l’aurait pas impliqué, mais il était temps qu’il sache ce qui l’emportait chez lui : la loyauté envers des crétins ou l’honnêteté. La suite de sa proposition la figea un instant. Il ne pouvait imaginer toute l’ironie qu’elle voyait dans cette invitation : pendant si longtemps, elle n’avait supporté la compagnie de Sean et des deux autres imbéciles que pour… Elle secoua la tête, lentement, et inspira profondément pour ne pas se remettre à pleurer.

- Tu sais quel sort il m’a jeté, si tu pouvais l’arranger…

Elle ne revint pas sur l’idée du restaurant, sachant fort bien que celle-ci n’aurait plus cours dès qu’il aurait trouvé une excuse pour refuser une aide aussi directe, aussi visiblement à l’encontre de l’intérêt de ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Mer 21 Nov - 22:20

Visiblement Andie sortait de sa crise. Elle était toujours enervée, mais elle ne semblait pas aussi furieuse qu'avant. Padraïc savait qu'il marchait sur des oeufs. Que la moindre phrase de travers pourrait la faire exploser telle les pustules qu'elle portait au visage.
Pourtant quelque chose amenait Padraïc à considerer les choses d'un point de vue optimiste. Il n'aurait sur définir quoi exactement. Mais il le sentait.
La réflexion d'Andie le figea un instant. C'est vrai qu'il avait été ridicule. Elle souffrait et le voila en train de jouer les... , comment disent les moldus déjà?... les mères denis...
Bon, il fallait reprendre la main assez vite. Andie recommencait à s'enerver et sa tirade sur Ste Mangouste et sur le Ministère tendait à le prouver.

Il prit soin de ne pas lui couper la parole. Puis lentement, il rangea sa baguette dans une des poches intérieures de son blouson, et mit ensuite ses mains ouvertes bien en apparence d'Andie. Il se décala legerement sur la droite, de façon à ne pas être completement en face à face et enfin il la posa son regard au niveau du bas du front d'Andie, juste au dessus des yeux.

Voyant qu'elle se calmait à nouveau, il ne fut guère surpris par sa demande.
Toutefois, le soin n'était pas son domaine de prédilection... ils allaient devoir faire avec.


Effectivement, je connais ce sort. Mais je ne suis pas très fort dans les sortilèges curatifs. Je vais toutefois essayer. Mais c'est la ou j'ai besoin de toi. Mon sortilège fonctionnera mieux si tu es calme et quelque part volontaire. Il faut que tu me fasse confiance.

Il laissa passer un petit moment pour que ses paroles puissent completement prendre sens pour elle. Puis il enchaina.

Je vais reprendre ma baguette maintenant, mais je ne vais pas l'utiliser de suite.
Il mit sa main dans son blouson et tira sa baguette. Il la mit bien en vue, posée à plat sur sa main.
Maintenant, il va falloir que tu fasses un bref exercice. Tu me dis si à un moment ca ne va pas. On arretera tout quand tu veux. Ok? Il ne lui laissa pas forcement le temps de répondre.
Bien. Je t'explique l'ensemble du processus avant de commencer. Donc tu vas respirer profondement. A chaque inspiration tu vas gonfler ton ventre, à chaque expiration tu vas au contraire le rentrer de façon à expluser completement l'air de tes poumons. Et tu recommences à inspirer.
Au bout d'un moment tu vas penser à un cottage à la campagne, il fera beau, et tu me le décriras. On y verra toute les personnes que tu desires y rencontrer. Et avec ces personnes, ou ces animaux, vous ferez une petite balade. Tu me raconteras tout ca tout en continuant de respirer comme je te l'ai dit avant. Quand la balade sera finie, nous aurons éliminé ces boutons qui te font souffrir. Et nous pourrons ensuite parler plus en profondeur de tous les sujets qui te tiennent à coeur.
Es tu partante?
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   Jeu 22 Nov - 0:27

Padraïc Mc Beamish : 40 points

Elle en était toujours à essayer de se calmer, non plus de sa fureur initiale, mais de tout ce qu’elle voulait garder pour elle, si tant est qu’elle puisse encore prétendre à une quelconque dignité. Mais elle était en tout cas fermement décidée à ne pas quitter cette ruelle dans l’état où elle se trouvait. Et si cela signifiait que Padraïc devait la laisser sur place, tant pis, elle aurait au moins confirmation qu’il ne valait pas mieux que sa bande de potes.

Elle le vit ranger sa baguette et sentit immédiatement les larmes qui revenaient. Il avait décidé de refuser sa demande et de ne pas lui fournir d’aide, ni magique, ni autre. Visiblement, l’accompagner à Sainte-Mangouste était le maximum qu’il avait consenti à lui offrir, et puisqu’elle avait refusé, il s’en tiendrait là. Quand il tendit les mains vers elle, elle ne comprit pas tout d’abord la signification de ce geste. Elle faillit les saisir mais se ravisa, elle se faisait sans doute des idées. Et elle sut immédiatement qu’elle avait eu raison puisqu’il se déplaça bien vite et s’ingénia à ne pas la regarder directement. Elle pouvait comprendre sa répulsion mais ne put s’empêcher de se sentir un peu vexée.

Enfin, il se décida à parler, mettant fin à ce silence sans signification qui devenait un peu lourd, pour elle du moins, qui lui laissait une sorte d’amertume inexplicable. Elle écouta sa proposition et eut un franc sourire quand il lui demanda de lui faire confiance… Cela, elle pourrait y arriver, mais pour le reste…


- Ecoute, je ne veux pas te sembler ingrate, c’est vraiment gentil à toi de m’aider, d’autant que tu aurais toutes les raisons de refuser, et je ferais tous les exercices de respiration que tu me demandes si tu penses que ça peut être utile, mais…

Elle ne savait pas trop comment formuler le reste. Elle s’était déjà montrée bien assez blessante avec lui et ne voulait pas en rajouter. Pourtant, ce qu’il lui proposait, la laissait, au minimum, dubitative.

- Mais franchement, le cottage à la campagne et les gentils animaux, ça fait un peu trop conte de fées pour moi, tu n’aurais pas une version un peu moins enfantine à me proposer ? Enfin, au moins une vision intérieure qui ne me donnerait pas envie de sauter directement dans l’égout.

Elle n’avait pu s’empêcher de regarder vers le trottoir en finissant sa phrase, tant la vision champêtre et l’idée de la balade dans les foins cernée par des bestioles qui sentiraient le fumier lui donnait envie de donner un sens littéral à sa métaphore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défi d'Halloween de Padraïc Mc Beamish
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: Hors Jeu :: Les Défis :: Défi d'Halloween-
Sauter vers: