Forum RPG
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Défi d'Halloween de Sorine Anorfir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ



Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Mer 31 Oct - 2:45

La nuit était d’une bizarrerie sans nom. Le ciel était incroyablement sombre alors que la lune était pleine, mais ce n’était pas une lune comme les autres, c’était la lune rousse, la lune des assassins.
La jeune Andie tremblait de peur à l’idée que cette appellation si commune, cette légende dont elle entendait parler depuis qu’elle était enfant ne soit vraie.
Vêtue d’un long manteau à capuche qui lui couvrait le visage, elle rasait les murs pour éviter qu’on ne la voie ou pour éviter de croiser quelqu’un. Elle ne savait pas trop elle-même si elle avait envie de solitude ou d’aide.
Elle ne cherchait pas le moins du monde à cacher ses origines et brandissait sa baguette magique devant elle, au cas où elle ferait encore une mauvaise rencontre. Elle savait bien qu’en ces temps troublés, elle était relativement tranquille dans cette rue du quartier neutre de Londres, mais n’ayant pas la moindre possibilité, physique ou morale d’oublier le dernier sorcier qu’elle avait croisé, elle préférait être prudente.
Cette pensée lui arracha un rire hystérique
* Prudente, c’est bien le moment d’y penser ! Bien sûr, c’est facile de jouer la prudence des heures trop tard, quand le mal est fait…*
Prise de vertiges et de tremblements, elle s’arrêta un instant, s’assit sur le rebord du trottoir et, incapable de tenir plus longtemps, se mit à pleurer à chaudes larmes. C’était un soulagement, mais qui n’allait pas sans douleur.
Elle entendit des bruits de pas qui s’approchaient d’elle mais ne se redressa pas. Sa baguette était toujours bien serrée dans son petit poing d’adolescente mais elle avait pris sa décision : peu importe qui venait vers elle, elle voulait qu’on l’aide, qu’on la guide, elle commençait à perdre tous ses repères.

- Aidez-moi, je vous en supplie !
Ses sanglots redoublèrent quand elle entendit le son étranglé de sa voix et elle leva ses yeux humides vers la personne qui se tenait devant elle, oubliant presque qu’ainsi, elle allait révéler son visage atrocement marqué, couvert de bubons purulents dont les couleurs suivaient toutes les déclinaisons de l’arc-en-ciel et qui avaient même tendance à exploser parfois, si elle se fiait aux tâches graisseuses et répugnantes qui couvraient son chemisier autrefois blanc.


Dernière édition par le Jeu 15 Nov - 2:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorine Anorfir
Professeur de défense contre les forces du bien
Professeur de défense contre les forces du bien


Nombre de messages : 141
Age : 31
Localisation : juste derrière toi...
Age RP : 39
Date d'inscription : 15/07/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Compétences Spéciales: Borgne à tout faire^^
Expérience:
35/150  (35/150)

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Mer 31 Oct - 4:02


Londres, la nuit englobait la ville dans une noirceur semblant sortie des entrailles de l’enfer, laissant la lumière rougeoyante d’une lune ensanglantée couler dans ses rues disposées en un dédale crasseux et désordonné. Londres la magnifique, qui s’abreuvait des rires d’enfants, des sourires de vieillards, qui dans ses bras de pierre protégeait les amoureux d’un vent mauvais, ville ensorcelante, ensorcelée…
Londres la sordide, cachant en son sein des recoins sombres, glauques où meurtre, dépravation, souffrance et cruauté se mélangeaient, formant un gruau d’humanité, un retour aux instincts les plus vils…
Ville aux milles facettes, aux secrets multiples, ville d’ombre et de lumière, de Moldus…et de Sorciers.

Depuis combien de temps n’avait-elle pas vu la lumière du jour, combien de jours, de semaines ou d’années, s’étaient écoulés depuis qu’elle se terrait dans l’obscurité, dans cette noirceur qui seyait si bien à son âme? Elle attendait son heure, comme un démon silencieux, une chanson oubliée et revenant brusquement en mémoire, avec ce désagréable parfum de souvenir, de nostalgie, de suaire déjà usé sans avoir étreint le cadavre des années.

La sortie redoutée, angoissante et pourtant attendue avec la fébrilité que provoquent les grands évènements, avait été soigneusement préparée, planifiée jusqu’au moindre détail. Des mois auparavant elle avait observé, sur un vieux plan poussiéreux, le trajet qu’elle effectuerai, cette sortie était un rituel, le rituel de la lune rouge, la lune de sang, Sa lune.

L’air frais qui l’avait d’abord saisit avec violence, semblait à présent la porter, son pas était léger et silencieux, son corps ondulait au rythme d’une douce mélopée qu’elle semblait seule à pouvoir percevoir.
Elle tourna à l’angle d’une allée tortueuse et vit une ombre, tassée sur le bord du trottoir, elle pencha la tête, restant à l’arrêt un long moment au bout de la ruelle. Apparition fantomatique, vêtue de blanc, sa robe flottant autour d’elle comme une fumée protectrice, spectre de chair et de sang avec sa peau diaphane et son regard perdu, elle l’observait.

Elle finit par avancer, de sa démarche fluide, balançant les bras autour d’elle dans une danse macabre et silencieuse. Elle ne faisait aucun bruit, pas encore, elle attendait d’être assez proche pour laisser ses petits talons claquer sur le sol. Le moment vint, et la forme releva la tête pour lui parler.

Son visage ravagé, la supplique qui raisonnait dans sa voix, tableau pitoyable d’une humanité malmenée. Ce n’était qu’une enfant.
A gestes lents, calculés, elle s’accroupit pour se trouver à sa hauteur, passant une main froide sur son visage déformé.
Elle lui sourit, un sourire doux, tendre, protecteur, et lui tendit la main...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Dim 4 Nov - 18:36

Sorine Anorfir : 10 points

Alors qu’elle avait levé les yeux vers celui ou celle qui serait peut-être sa providence, Andie avait eu un petit moment d’angoisse. La silhouette, l’apparence générale de la femme qui approchait n’avait rien de rassurant pour ce cœur désolé par tant de souffrances et pour ce corps déjà si profondément meurtri.

Pourtant, l’inconnue la toucha : elle n’était donc pas écœurée par son apparence. Andie sentit un nouveau souffle d’espoir naître en elle.


Madame, je vous en prie, il faut m’aider. Je ne vois presque plus rien, je souffre atrocement et..

Elle ne savait pas s’il était judicieux d’en parler si vite, au risque de faire fuir l’âme charitable qui était venue vers elle

… on me poursuit.

A ces mots, ses sanglots redoublèrent, dessinant des ravins sur ses joues creuses et exsangues, les larmes se mélangeaient au pus et l’adolescente ne se rendait même pas compte qu’elle offrait un spectacle plus immonde que pitoyable.

Elle se leva avec beaucoup d’efforts, encore secouée par l’angoisse et la douleur. Elle ne voulait pas être un fardeau complet pour cette femme qui avait eu la bonté de s’arrêter pour elle, la compassion de passer outre son visage.


Que pouvons-nous faire, je suis entièrement démunie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorine Anorfir
Professeur de défense contre les forces du bien
Professeur de défense contre les forces du bien


Nombre de messages : 141
Age : 31
Localisation : juste derrière toi...
Age RP : 39
Date d'inscription : 15/07/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Compétences Spéciales: Borgne à tout faire^^
Expérience:
35/150  (35/150)

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Lun 5 Nov - 3:06

L’enfant pleurait, secouée de sanglots, son visage ravagé lui sembla pourtant ravissant dans tout ce qu’il révélait de fragile, de brisé, de profondément humain, tellement vivant. Elle passa un bras autour de ses épaules quand l’adolescente se fut levée et la serra contre elle. Elle posa ses lèvres fraiches sur les cheveux de la jeune fille, sa voix était aussi fine et discrète que le souffle du vent quand elle lui parla enfin.

-Shhhht ! C’est fini, je suis là.

Elle laissa ses doigts glisser à travers les cheveux de la petite, dans un geste protecteur, avant de se reculer, de rompre leur étrange étreinte, et de placer ses deux mains froides sur ses joues ravagées de pus et de larmes.

-Ne bouge pas.

Elle ferma les yeux, rien ne semblait se produire, rien ne bougeait, le vent même semblait avoir perdu sa voix sous les rayons mordorés de cette lune maladive. Une larme perça la barrière de ses paupières, rouge comme la lune, elle vint caresser sa joue et suivi son chemin avec lenteur, roulant jusqu’au col de sa robe où une petite auréole rosâtre se dessina. Une lumière douce, d’un vert pâle, émanait à présent de ses doigts, chauffant doucement le visage de l’adolescente. Refermant les plaies une à une, guérissant la chair meurtrie, effaçant l’horrible supplice qu’avait subi la jeune fille.

-Viens, il faut partir maintenant.

Sans lui en dire plus, elle posa ses doigts redevenus glacés, sur le bras de l’enfant et l’entraîna dans la ruelle, suivant un chemin tortueux, tournant, revenant parfois sur ses pas, semblant suivre un rituel bien précis à travers les rues grises et sales de la ville aux cent visages. Elles arrivèrent finalement devant deux immenses grilles en fer forgé. La femme eut un vague mouvement de la main et les grilles s’ouvrirent dans un grincement sinistre. Elle avança, tenant toujours le bras de la jeune fille. Elles dépassèrent une rangée d’arbres aux troncs massifs et au feuillage épais qui ne laissaient que quelques filets de lumière éclairer le sol et débouchèrent sur un vieux cimetière.
L’endroit était des plus sinistres avec ses immenses pierres tombales renversées, fendues, brisées ou semblant simplement plus vieilles que le monde. Certaines sépultures étaient surplombées de statues aux faciès peu accueillants, visages de démons, tordus, rieurs, menaçants, penchés sur les tombes comme les gardiens sanguinaires des pierres sépulcrales.


-Ici personne ne vient, personne ne te fera de mal ici.

Son regard s’était de nouveau posé sur la jeune fille, elle lui souriait, certaine de la véracité de ses paroles. Elle relâcha son étreinte, et jeta un regard circulaire sur les lieux.

-Ce n’est pas très joli mais c’est tranquille. On pourra parler sans risquer quoi que ce soit. Qui t’as fait ça, et pourquoi ? Qui te poursuit ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Mer 7 Nov - 21:34

Sorine Anorfir : 20 points

Ainsi, ce n’était pas une feinte, cette femme n’éprouvait vraiment pas de répulsion pour son apparence, son contact lui apporta une chaleur toute nouvelle, celle de l’humanité et de la compassion.

Même quand elle sentit le froid de ses mains sur ses joues, elle n’en tint pas compte et ne pensa qu’à la bonté contenue dans ce geste pourtant anodin. Mais soudain, tout changea, quelque chose dans la luminosité de la lune, dans l’air qui l’entourait et l’oppressait à peine quelques minutes auparavant…
Elle sentit très nettement que son visage reprenait son apparence habituelle, que quelque chose de plus puissant que la magie qui l’avait atteinte venait de contrecarrer le sort qu’elle avait subi.

Eperdue de reconnaissance, elle se laissa guider dans le labyrinthe de ces ruelles inconnues pour elle, ne sachant que dire sinon un
« Merci », qu’elle répétait sans cesse, comme une litanie à chaque nouveau détour sur leur route.

Leur arrivée dans le cimetière refroidit pourtant un peu son enthousiasme, elle avait échappé à ses poursuivants, échappé à la mort, et cet endroit lugubre lui apparut soudain comme un mauvais présage. Pourtant, elle ne pouvait se permettre d’être désagréable face à celle qui venait de la sauver, sans raison, sans rien lui demander en retour.


Peu importe l’endroit… Un groupe de sorciers, sans doute des Mages noirs, ont voulu s’amuser et j’ai eu le malheur de me trouver sur leur route. Il n’y a aucune véritable raison à leur geste, sinon une cruauté gratuite. Et ils m’ont dit qu’ils me retrouveraient, que je ne m’en sortirais pas comme ça… j’ai couru, mais…

Elle stoppa net en sentant un fourmillement sur ses joues, qui se transforma très vite en brûlures. Avant même qu’elle ait eu le temps de poursuivre son explication, elle poussa un hurlement, le sort n’était pas totalement résorbé comme elle l’avait cru avec tant de ferveur, des cloques apparurent sur son visage, comme si elle avait été en contact avec un feu très violent.

Ils sont là, j’en suis sûre, réussit-elle à hoqueter alors que les sanglots d’horreur, de douleur et de peur, la reprenaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorine Anorfir
Professeur de défense contre les forces du bien
Professeur de défense contre les forces du bien


Nombre de messages : 141
Age : 31
Localisation : juste derrière toi...
Age RP : 39
Date d'inscription : 15/07/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Compétences Spéciales: Borgne à tout faire^^
Expérience:
35/150  (35/150)

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Dim 11 Nov - 20:20

La ville aux multiples visages venait d’offrir aux deux femmes, à travers un rayon de cette lune maladive, une vision fugitive de ce qu’elle avait de plus désolé, macabre, et sinistrement captivant. La pierre plus que centenaire exhalait une odeur vieillie de poussière et de feuilles moisies, un sentiment d’éternité qui s’effrite, se fragmente, pour mieux engloutir le visiteur inconscient, la victime égarée, le bourreau anonyme…
Qui étaient-elles vraiment, ces deux personnes tellement différentes, que rien n’aurait dû réunir et qu’une lune capricieuse avait mises sur le même chemin, les entraînant toutes deux dans le ballet échevelé du destin.


La jeune fille n’avait cessé de la remercier comme si ce qu’elle avait fait était exceptionnel, elle ne comprenait pas sa réaction mais se garda bien de lui poser une question sur cela. Elle lui expliqua ce qui l’avait menée à cette situation tandis que sa peau prenait une teinte étrange, des cloques revenaient comme si aucun soin n’avait été porté à l’adolescente.
L’étrange femme, toute de blanc vêtue, eut une moue intriguée, cherchant la cause de ce phénomène.


-Non, ils ne peuvent pas venir ici, crois-moi !

Son ton s’était raffermi, elle était certaine de ce qu’elle disait, seulement elle ne pouvait pas expliquer à la jeune fille pourquoi elle en était si sûre. Elle eut un vague mouvement de la main, faisant presque aussitôt disparaître la sensation de brûlure qui devait émaner des cloques, ce n’était pas grand-chose mais c’était mieux que rien.

-Tu as entendu quel sort ils ont utilisé pour te faire ça ? Sans le connaître je ne…

Elle s’arrêta, saisie, tournant la tête en tous sens tandis qu’un grondement sourd et régulier semblait monter des entrailles de la terre et se rapprocher de la surface. Rien à voir avec un tremblement de terre, le grondement se changeait petit à petit en une série de « bang » étouffés par la terre et les graviers, réguliers comme un métronome menaçant.

Elle saisit l’adolescente par le bras et la fit passer derrière elle, sifflant entre ses dents :


-Ne bouge pas, surtout pas, ne dis rien et…

Une détonation sourde retenti devant elles, faisant jaillir la terre en monticules désordonnés, gravats, poussière, fumée, créaient un écran opaque, les empêchant de distinguer ce qui se passait, ce qui avait produit tout ce raffut. Le silence était retombé sur les lieux comme une chape de plomb, puis un bruit de pas put se faire entendre, il approchait…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Jeu 15 Nov - 2:40

Sorine Anorfir : 30 points

L’endroit où les deux femmes s’étaient réfugiées était incroyablement sinistre. Même les murs exhalaient une puanteur infâme qui s’ajoutait à celle que dégageait Andie elle-même. Elle n’en pouvait plus de ces odeurs infectes et sentit qu’elle ne pourrait en supporter le contact plus longtemps. Il en allait de même pour ses bubons qui continuaient d’exploser à intervalles plus espacés, mais tout de même réguliers.

L’étrangère continuait de vouloir la rassurer, mais elle semblait elle aussi se lasser de la situation. Andie se dit que ses jérémiades incessantes auraient porté sur les nerfs de n’importe qui, on ne pouvait pas l’en blâmer. Elle-même ne reconnaissait pas sa voix dans cette plainte geignarde qu’elle faisait entendre et qui donnait l’impression de lui échapper plutôt que d’être volontaire.

La jeune femme fit un nouveau geste apaisant dans sa direction : apaisant pour le corps, parce que la sensation de cuire de l’intérieur diminua de manière très sensible ; apaisant pour l’esprit aussi. Andie en venait presque à croire que sa bienfaitrice avait réellement trouvé un havre de paix pour elles deux. Elle se demandait néanmoins ce qui pouvait pousser une parfaite inconnue à faire tant d’efforts pour une gamine sans intérêt, et encore pire, pour une gamine défigurée et larmoyante.

Mais tout à coup, le calme trompeur de leur cachette fut anéanti. Un bruit cadencé, presque infernal s’élevait sans qu’on puisse en déterminer la provenance. Bruit presque providentiel pour Andie qui se trouvait bien en peine de répondre à la question bien précise de la femme en blanc sur le sort qui l’avait frappée. Elle le connaissait évidemment, mais comment le lui dire ?

Une soudaine détonation lui donna le signal, les bruits de pas confirmèrent qu’elle n’était plus seule, qu’elle n’avait plus à jouer sa comédie de la petite fille en détresse. Elle profita de ce que sa compagne essayait de déterminer l’origine du bruit et tendit sa baguette magique vers elle, la pointant sur son cou


- Je sais très exactement quel sort m’a été lancé… Et je suis on ne peut plus impatiente de pouvoir m’en débarrasser, c’est aussi douloureux qu’on me l’avait annoncé, mais c’est encore plus gênant que prévu. Heureusement, les renforts arrivent !

Elle avait toujours le même air de souffrance sur le visage, celle-ci étant bien réelle, mais son regard avait totalement changé, n’étant plus larmoyant, mais menaçant, mauvais, presque fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorine Anorfir
Professeur de défense contre les forces du bien
Professeur de défense contre les forces du bien


Nombre de messages : 141
Age : 31
Localisation : juste derrière toi...
Age RP : 39
Date d'inscription : 15/07/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Compétences Spéciales: Borgne à tout faire^^
Expérience:
35/150  (35/150)

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Mer 21 Nov - 22:48

Un nuage passa devant la lune. Instant fugace durant lequel le regard de la jeune femme, fixé droit devant elle, sembla empli de crainte. Puis le nuage continua sa route et l’illusion disparut avec la simplicité d’une fumée qui s’estompe.

Elle n’observait plus la jeune sorcière, fixant le nouveau venu sans dire un mot. L’homme était grand, large d’épaules, il avait une démarche altière. Vêtu à la façon des gentilshommes du siècle dernier. Le charisme qui émanait de lui ne dissimulait cependant pas quelques détails intrigants. Ses cheveux, trop longs, tombaient en mèches brunes désordonnées, se collant à sa peau, son sourire malsain donnait le ton à ses traits fatigués, qui soulignaient eux-mêmes l’éclat fou de son regard.

Il eut un signe de tête et cessa son avancée à quelques mètres à peine des deux femmes. Suffisamment proche pour qu’elles voient l’extrémité usée de son pantalon, pas assez pour distinguer la pâleur crayeuse de ses traits.

C’est à cet instant que la femme sembla prendre conscience de la baguette pointée sur elle. Une lueur d’incompréhension passa dans ses yeux.


-Les renforts ?!

Son ton trahissait la surprise, il ne lui fallut pourtant pas bien longtemps pour comprendre ce que l’adolescente s’imaginait. Elle eut un sourire, presque attendri, puis renversa brutalement la tête en arrière dans un éclat de rire hystérique. Elle riait toujours lorsque sa main saisit la baguette et la lança au loin.

-Ta magie ne marchera pas ici. Il est dommage de voir que tu n’as aucune reconnaissance, tu es pourtant…humaine.

Son ton se durcissait, chaque mot claquait dans l’air comme une menace. Elle s’était mise à tourner autour de la jeune fille, laissant glisser ses doigts froids dans son cou.

-Les humains sont pires que nous Ayla, quand l’admettras-tu ?

C’était l’homme qui avait parlé, de la voix lasse d’un adulte répétant la même recommandation à un enfant pour la centième fois.

-La ferme Markus ! Celle-là est différente, je le sens.

Elle n’avait plus rien de bienveillant, son visage laissait filtrer sa folie par chaque pore de sa peau. Elle s’était légèrement déplacée, mettant ainsi la jeune fille entre elle et l’homme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Jeu 22 Nov - 0:29

Sorine Anorfir : 40 points

Tous les espoirs d’Andie s’évanouirent d’un seul coup quand elle vit apparaître la silhouette qui se profilait au coin de la rue, ce n’était pas du tout ce qu’elle attendait. La soirée ne se déroulait vraiment pas comme ils l’avaient prévue, tous ensemble, plus tôt, en riant. Il n’y avait plus de quoi rire à présent.

Elle eut juste le temps d’appliquer sa baguette sur son nez pour faire disparaître toute trace du sortilège qu’elle s’était infligée avant que la femme mystérieuse ne s’en empare comme si rien de tout cela n’avait d’importance pour elle.

Andie regarda sa baguette s’envoler, impuissante à présent, et donc terriblement consciente de l’endroit où elle se trouvait, du fait que personne ne semblait arriver pour l’aider à résoudre ce nouveau problème qu’elle n’avait pas anticipé. La phrase prononcée par celle qui venait de la réduire à sa merci la frappa soudainement. Elle l’observa plus attentivement qu’elle n’avait eu le temps de le faire jusque là puis tourna son regard vers l’homme massif qui se tenait encore à bonne distance.


- Oui… je suis humaine, moi… Evidemment, ce n’est pas votre cas !

Tout en parlant, elle avait secoué la tête, rien ne ressemblait plus à une plaisanterie d’Halloween à présent. L’ensemble avait toujours été de mauvais goût, mais à présent, il y avait fort à parier que ça allait tourner au tragique.

Elle ne tenta pas de s’éloigner de la main qui approchait de son cou, elle avait compris, enfin compris. Elle ne releva même pas la phrase qui la désignait comme « différente ». C’est ce qu’elle était, évidemment, par rapport aux deux personnages monstrueux qui la cernaient, mais elle n’osait plus croire qu’il y avait encore pour elle la plus petite chance de salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorine Anorfir
Professeur de défense contre les forces du bien
Professeur de défense contre les forces du bien


Nombre de messages : 141
Age : 31
Localisation : juste derrière toi...
Age RP : 39
Date d'inscription : 15/07/2007

Feuille de personnage
Niveau: 4
Compétences Spéciales: Borgne à tout faire^^
Expérience:
35/150  (35/150)

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Jeu 22 Nov - 1:12

-Elle est perspicace cette petite.

Markus, railleur, s’approchait à présent de l’adolescente, alors qu’Ayla s’amuser à souffler dans son cou, un souffle froid contenant une odeur putride, un souffle de mort…

-Non ma belle, nous ne le sommes pas.

La femme s’était approchée derrière elle, les deux mains sur les épaules, elle les enserrait d’une poigne ferme mais sans être trop appuyée, laissant comprendre à la jeune fille que si elle se débattait elle risquait gros.

Markus se tenait face à elle et passa un doigt à l’ongle horriblement pointu, sur la gorge de l’adolescente, suivant des yeux son mouvement, un air presque triste.

Ayla resserra sa prise et la tira en arrière d’un geste sec.

-Ne ta touche pas ! Elle n’est pas là pour toi, c’est… mon amie.

Sa voix avait de nouveau changé, elle semblait retrouver de sa douceur, sur le même ton, elle continua.

-Je me souviens d’avoir eu une amie une fois, mais tu ne l’aimais pas. Ca non, tu en avais peur, parce qu’elle était humaine… Et une nuit, tu es venu, elle dormait mais pas moi, je m’en souviens.

Sa voix devenait lointaine, elle semblait évoquer un souvenir dépassant les siècles, un souvenir enfoui au plus profond d’elle.

-J’ai fait semblant de dormir, pour voir ce que tu allais faire, tu t’es approché d’elle et alors tu as… tu as…

Sa voix venait de monter d’un cran, ses mains se serraient convulsivement sur les épaules de la jeune fille, l’homme lui semblait fasciné par le visage d’Ayla, fasciné et incrédule.

-Ho mon Dieu…Cours !

Cette fois, c’était de la terreur à l’état brut qu’on percevait dans sa voix, elle saisit le bras de l’adolescente et la tira derrière elle, courant avec l’énergie que la peur peut donner. L’homme ne réagit pas tout d’abord puis se mit à courir derrière elles et hurla :

-Revenez ! Ayla, reviens !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Lun 26 Nov - 2:13

Sorine Anorfir : 50 points

Toutes les craintes d’Andie se trouvèrent réalisées. L’homme s’approchait d’elle, visiblement prêt à mettre fin à ses jours alors même qu’elle prenait enfin conscience de ce qui lui avait échappé jusque là : la femme avait l’apparence d’un cadavre, et l’odeur qu’elle dégageait s’accordait parfaitement à ce qui se voyait.

Elle était à présent immobilisée, totalement impuissante, et de toute façon, son désespoir était si grand qu’elle ne songeait même pas à la fuite. Si elle avait bien identifié la « race » de ses attaquants, elle devait souhaiter la mort, tout autre sort paraissant bien plus grave et irrémédiable.

La folle proclamait désormais qu’elles étaient amies, ce qui amena à son comble la dépression d’Andie. Elle était sûre à présent d’avoir été amenée dans un piège par une première fausse impression de sécurité, cette nouvelle tentative, si c’en était bien une, la laissant amorphe.
Quand l’inconnue se mit à hurler de façon hystérique et à la traîner, elle se sentit absolument incapable de poser un pied devant l’autre et se laissa tirer vers la rue un instant, mais s’affala finalement au sol. L’homme hurlait pour les retenir, en réalité pour retenir celle qui semblait être sa compagne, et elle ne pouvait qu’espérer que cette quête détournerait un instant son attention d’elle… Instant dont elle ne savait d’ailleurs pas quoi faire, pétrifiée, incapable de faire le moindre mouvement, presque trop épuisée pour fournir l’effort de respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défi d'Halloween de Sorine Anorfir   Aujourd'hui à 2:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Défi d'Halloween de Sorine Anorfir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: Hors Jeu :: Les Défis :: Défi d'Halloween-
Sauter vers: